Le visa électronique : la nouvelle révolution

visa usa

La demande d’un visa électronique est une composante essentielle d’un système moderne et intégré de gestion des voyages. C’est la clé de l’amélioration de la sécurité et de la commodité des personnes et un moyen de désenclaver le protectionnisme et la fermeture de frontières. En conséquence, une nouvelle génération de solutions a vu le jour, faisant passer l’ensemble du processus de demande et de délivrance de visa en ligne via un portail conçu spécialement pour accompagner le demandeur de bout en bout pour réussir à avoir au final un document officiel qui lui permet de voyager tranquille vers le pays de son choix.

Les prémices

Avec le visa traditionnel, il était important de se rendre physiquement à une ambassade ou un bureau d’immigration pour faire ou se faire délivrer un visa et collecter des données biométriques. Malheureusement, peu de pays dans le monde ont intégré le système de visa électronique dans leur routine. À peine une vingtaine offrait ce privilège aux étrangers en 2015.

Entre 2014 et 2015, le visa électronique pour le Canada ou les États-Unis n’était pas ouvert aux étrangers. Cette situation entrainait une affluence massive de voyageurs d’affaires, de touristes, de travailleurs et autres, vers les administrations qui étaient toujours bondées et qui ne pouvaient plus répondre à ces flux de demandes.

Les résultats

Aujourd’hui, il est possible de vous rendre aux États-Unis ou au Canada par le biais d’un eVisa tourisme usa ou canada sous certaines conditions. Pour obtenir une autorisation de voyage ESTA par exemple, vous n’avez pas besoin de fournir vos données biométriques. Si vous comptez obtenir une autorisation de voyage pour le Canada, il suffit de vous rendre sur le site officiel du gouvernement.

Le visa est délivré en l’espace de quelques minutes pour moins de 10$ CAN. En 2018, 26 pays européens ont traité plus de 16 millions de visas électroniques à court terme, ce qui a permis d’économiser environ 10 millions d’euros sur les vignettes de visas. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. De plus, les ambassades ont reçu 23 % de plus en frais consulaires, parce que la loi permettait la perception de frais de traitement supplémentaires pour les visas électroniques.

Nombreux sont les pays comme l’Afrique du Sud en 2019, qui font leur entrée dans le système des visas électroniques au fil des années. Et la liste risque de ne pas s’arrêter en si bon chemin.

Les avantages

Il est indéniable que l’intégration du numérique au traitement des demandes de visa facilite de mieux en mieux les voyages dans le monde. Il n’est pas surprenant que ce type de démarche enthousiasme plus les demandeurs de visa.

Au niveau des délivreurs du visa, puisqu’une grande partie des tâches sont informatisées, ils peuvent suivre en temps réel le déroulement d’une demande de visa électronique. Pour le demandeur, des dizaines de milliers d’euros en ce qui concerne les frais de transport et autres liés à l’acquisition d’un e-visa sont économisés.En plus,ce système améliore l’attractivité du pays aux yeux des visiteurs étrangers.

Vous aimez alors partagez